Déco tendance 2019 : le cannage

Déco tendance 2019 : le cannage

S’il a déjà été présent dans la liste des must-have de la décoration de 2018, le cannage revient en force dans la décoration intérieure de 2019. En effet, cette année sonne le retour aux matières naturelles, dont le rotin. Le cannage, élément vintage un tantinet kitsch, se met au goût du jour. Qu’en est-il alors de ce mode de tissage qui affole les esprits des designers ?

Un savoir-faire artisanal

Le cannage traditionnel

La méthode de cannage traditionnel est un travail fastidieux qui nécessite un réel savoir-faire. Il consiste à tisser les brins de rotin un à un. Il faut commencer par ramollir ces brins en les laissant mariner dans l’eau. Pour ne pas les fragiliser, il faut les humidifier au fur et à mesure. L’opération se fait en trois étapes : le montage, le garnissage et la finition. La première consiste à mettre les brins à la verticale sur la largeur et la profondeur du meuble. Les brins seront doublés pour les renforcer. La monture, quant à elle, consiste à tisser les brins pour former l’assise. On termine par la pose de l’éclisse. Celle-ci va venir camoufler les trous du châssis.

Le cannage pré-fait

Pour ceux que le travail n’inspire pas trop, il existe des tissus de canne pré-tissé. Il suffit de découper un morceau suivant les mesures de l’assise ou du dossier en prévoyant une marge de 2cm de chaque côté. Ce morceau est ensuite trempé dans l’eau pendant environ un quart d’heure pour le ramollir. Le châssis est ensuite enduit de colle à bois. Une fois la canne égouttée, ses brins sont passés par les trous du châssis. Les brins sont alors maintenus en place par des chevilles. Le canneur s’assure, tout au long de cette opération, que la canne soit bien tendue.

Le cannage d’antan

Le cannage est une tendance qui ne date pas d’hier. On date son origine du début du XVIIIe siècle. À cette époque, fauteuils, canapés et têtes de lit étaient savamment cannés. Sous la Régence, les meubles cannés voient le succès et l’oubli se succéder. Le rotin canné renait de ses cendres vers la fin du XVIIIe siècle avec Thonet et sa chaise de bar n14. C’est d’ailleurs la première chaise à avoir été produite en série. C’est vers la fin des années 20, sous l’influence du Bauhaus que Marcel Breuer lance sa fameuse Cesca B64. Aujourd’hui, les jeunes créateurs de meubles design s’inspirent sans modération de ce style artisanal et graphique.

Le cannage et la décoration moderne

Revenus sur le devant de la scène, les meubles cannés font partie intégrante de la décoration de maison contemporaine. En effet, on prône aujourd’hui les meubles faits main ainsi que les produits d’artisanat. Ce retour aux sources est sûrement d’ordre écologique puisqu’on privilégie les matières durables et naturelles. On le retrouve désormais sur des canapés aux lignes épurées et ultradesign, sur les portes d’armoires, sur les têtes de lit. On apprécie aujourd’hui les luminaires en rotin qui allie nature et design. Si on l’associait il y a quelques années au style vintage chic, ce temps est désormais révolu. Graphique, il trouve sa place dans les intérieurs les plus modernes. Il apporte ce côté exotique qui nous transporte facilement dans un monde exquis.

Le Japandi

C’est sans aucun doute le Japandi qui a ramené le cannage sur le devant de la scène. Mais qu’est-ce que c’est ? C’est un mélange du design nordique qui a longtemps marqué les intérieurs et le style japonais, tout en tirant le meilleur de ces deux styles pour ne former qu’un seul. De la décoration nipponne, cette nouvelle tendance a hérité des matières naturelles et les objets artisanaux. C’est donc sans surprise qu’on y retrouve les meubles cannés. C’est aussi penser fonctionnel et épuré tout en restant élégant. Le Japandi, c’est aussi synonyme de cocooning comme tout intérieur scandinave qui se respecte. Côté couleurs, aux oubliettes les couleurs pastelles qui ont fait la réputation du nordique, place aux couleurs sombres. Pour une déco Japandi réussie, un canapé canné (ou pas), une table basse, une lampe, et un luminaire canné suffisent.

Le scandicraft

Suivant les courants du design, la nouveauté 2019, le Scandicraft compte déjà des milliers d’adeptes. Ce style nordique revisité à tout pour plaire. Si le design scandinave privilégiait les formes géométriques, avec le scandicraft, les angles s’arrondissent. Le naturel prend une place importante dans ce type d’intérieur. On privilégie donc les fibres naturelles telles que l’osier ou le rotin. Le scandicraft apprécie particulièrement les meubles artisanaux. Cela se ressent dans les meubles et luminaires cannés qui apportent de la chaleur à une pièce. Les meubles choisis sont de qualité et on n’hésite pas à chiner, à réutiliser et à détourner. Les meubles cannés sont les éléments phares de ce type de déco. Ils apportent une touche élégante, mais aussi design avec les lignes épurées des modèles d’aujourd’hui.